Vous savez que même si vous en avez l’impression, votre corps n’est pas complètement détendu ? Apprenez en plus sur la relaxation et comment nous la travaillons en WCS.

“Moi je suis relax regarde”

La relaxation est un concept qu’on juge souvent inutile, superflu. C’est vrai que ça peut paraître abstrait, et que le pont entre la relaxation et notre corps n’est pas toujours évident. Donc pour parler relaxation, on va d’abord parler tension.

Dans une journée de 24h combien de temps passons nous en tension ? La plupart des gens répondront 0. Tout le monde est cool et détendu, h24. Personne ne pratique d’activité sportive, personne ne s’énerve au volant, personne n’a mal au dos ou aux épaules.

Bien sur, ici je prends le ton de la dérision, pour vous montrer que nous vivons avec la tension. Nos journées sont rythmées par des moments de tensions et de retour au calme. Si vous pratiquez du sport, vos muscles vont se mettre en tension. Si vous vous énervez au volant, votre esprit se met en tension, et si vous avez mal au dos ou aux articulations c’est que cette tension se répercute dans votre corps.

Une vraie prise de conscience

On imagine qu’une bonne nuit de sommeil va nous permettre de nous libérer de toute cette tension emmagasinée dans le corps, et ça marche, la plupart du temps. Mais il faut que votre sommeil soit suffisamment long, de bonne qualité, et surtout que vous limitiez la tension le jour suivant. Sinon vous entrez dans un cercle vicieux ou la tension s’emmagasine dans le corps de plus en plus facilement et rapidement. Bien souvent, le point de rupture sera le déclenchement d’une douleur, pour vous faire comprendre que le corps a besoin de paix. Dans cette époque où l’on en demande beaucoup à nos corps et nos esprits, il est primordial de comprendre que “se mettre dans le dur” aura des conséquences sur notre bien être. On pense se “blinder”, mais derrière c’est tout le contraire qui se passe.

Plus de tension = Moins d’énergie

Plus votre corps sera tendu, plus les muscles seront tendus et consommeront de l’énergie. Si vous apprenez à mieux percevoir les variations de votre corps, les moments ou il se raidit, et que vous agissez de suite, vous pourrez économiser cette énergie qu’il est inutile de dépenser. Energie que vous pourrez ainsi diriger ailleurs.

Différents états de corps

On constate alors que nous ne sommes jamais dans le même état de corps. Si, sur une échelle de 1 à 10, 0 est le sommeil et 10 la contraction maximale du corps, essayez de déterminer, maintenant, votre niveau de tension. Si cet exercice est compliqué pour vous, essayez avec votre état d’esprit actuel. Est-il 10 ? Est il 0 ? Etes vous totalement calme après la lecture de cet article ?

Ci dessous, un des exercices que nous utilisons pour prendre conscience de ces états et les travailler.